24

Les avantages de Bing WebmasterTools

Aujourd'hui, c'est en guest que Nicᴏlas Plantelin (Consultant SEO) va vous présenter les points forts de Bing Webmaster Tools sur "Y'a pas de Quoi":

bing webmaster toolsDésireux de concurrencer Google dans le milieu des moteurs de recherche, et plus particulièrement sa console Google Webmaster Tools, Bing a décidé de contre-attaquer en juin 2012 en mettant à jour sa version de Bing Webmaster Tools.

Au programme de cet update appelé « Phenix » (allusion à la mythologie Grecque, dans laquelle le Phénix renaît de ses cendres), de nombreux outils techniques, sémantiques et pour la popularité.

L’occasion donc de tester les différentes fonctionnalités et mettre en avant les avantages de la solution de Bing par rapport à celle de Google.

Un tableau de bord synthétique

En arrivant sur l’accueil de cette console, le webmaster tombe sur un tableau de bord assez synthétique sur l’état du site sur le moteur de recherche Bing. Entre autres données, ce tableau donne rapidement des informations sur :

- L’activité du site sur les SERPs : clics, impressions (« vu en recherche »), nombre de pages analysées par Bingbot, ainsi que le nombre de pages indexées.

activité du site bing

- Informations sur les Sitemaps soumis dans la console Bing Webmaster Tool

Bing Sitemap

- Mots-clés ayant généré le plus de clics et d’impressions, ainsi qu’un aperçu des pages les plus linkées

tableau-de-bord-bing

Soumission de nouvelles URLs à indexer

Quand Google Webmaster Tools permet de supprimer des pages de son index, Bing, lui, permet de soumettre des URLs à indexer.
Cette fonctionnalité permet ainsi d’indiquer à Bing une URL à indexer, sans attendre l’indexation grâce au Sitemap ou au crawl du Robot de la firme de Redmond.

Le webmaster peut soumettre jusqu’à 50 URLs par mois, sans dépasser 10 par jour (enfin, si le SEO est bien réalisé sur votre site, il ne devrait pas y avoir à « forcer » la visite de Bing).
A noter que ces limites journalières et mensuelles s’appliquent au niveau du domaine, et non pas par répertoires.

suggérer URL Bing

Contrôler le crawl du robot de Bing

Cette fonctionnalité offerte par Bing permet d’indiquer au crawler de visiter plus ou moins rapidement le site à différents moments de la journée. Cela permet ainsi d’économiser de la bande passante sur votre site web, et donc de la garder pour vos internautes.

Le but final étant de réduire le temps de chargement, de plus en plus important aux yeux de Google des moteurs de recherche.

crawl bing

Bloquer une URL ou un répertoire entier

Tout comme Google le permet, Bing aide les webmasters à empêcher une URL ou un répertoire complet d’apparaitre dans les résultats de recherche.

Il est important de noter que le blocage dure 90 jours et peut être renouvelé de manière illimitée. Pour ne pas s’y prendre au dernier moment, un message est envoyé 8 jours avant l’annulation du blocage afin de décider du sort de l’URL /répertoire bloqué.

bloquer URL Bing

Désavouer des liens

La fonction « Disavow Links » est une fonctionnalité très intéressante de cette console Bing.
En effet, un webmaster peut indiquer une page, un répertoire, voire un domaine qui contient ou pourrait contenir des liens dits « non-naturels » ou qui ressemblant à du spam, pouvant générer des pénalités de la part des moteurs de recherche. #penguin

désavouer un lien

Trafic sur les pages

Tout comme Google, la console Bing donne des informations intéressantes sur les URLs étant apparu en première position des SERPs : clics, impressions, CTR (taux de clic), position moyenne.
Pour chacune des URLs, on peut aisément afficher les mots-clés ayant permis leur impression.

L’avantage de Bing par rapport à Google est le fait que ce premier intègre une flèche pour voir rapidement l’évolution de la page. Cela n’est qu’un petit « gadget » mais permet d’avoir rapidement des tendances et des idées sur les performances des pages d’un site.
En revanche, les données par mots-clés ne sont pas fournies dans cette partie. Il faut ainsi aller dans « Recherche par mots-clés » pour y avoir accès.

Trafic pages Bing

Explorateur d’indexation

La fonctionnalité « Explorateur d’indexation » permet de fournir au webmaster d’un site, toutes les pages d’erreur 404/500, les pages exclues via le Robots.txt, les redirections 301/302 :

Explorateur indexation Bing

L’analyse technique, qui peut être laborieuse en tant normal, est facilitée par la fonctionnalité de navigation par répertoires. C’est-à-dire que pour chaque répertoire d’un site, Bing nous donne les erreurs, les redirections, etc.

Le degré d’analyse est tel que l’on a accès, pour une URL donnée, aux informations de recherche (clics/impressions), la date de dernière analyse, le code d’entête HTTP, la taille de la page et le nombre de liens entrants.

erreur 404 Bing

Rapport SEO

En tant qu’outil indispensable au SEO (en tout cas c’est la volonté de Microsoft), cette console de Bing fournit des informations pour améliorer :

- le balisage des pages (H1 absent ou présent plusieurs fois)
- l’état des balises Title et Meta Description (trop longues, trop courtes, dupliquée sur le site)
- le temps de chargement des pages
- les images ne possédant pas d'attribut « Alt » très important au référencement

Rapport SEO

Pour tous les webmasters n’ayant pas ou peu de connaissances en référencement, l’outil donne, pour chaque problème, une explication concise ainsi que des recommandations pour améliorer le SEO :

Detail Analyse Bing Webmaster Tools

Explorateur de liens (Link Explorer)

Enfin, un des avantages de Bing est la fonction « Link explorer », qui permet, pour une URL donnée, d’afficher des informations sur les liens pointant vers cette page.
En effet, pour chaque URL, Bing fournit les pages des sites réalisant des liens vers cette page, ainsi que l’ancre de lien utilisé.

Bing Webmaster  explorateur de liens

Cela peut donc être très utile dans le cadre du développement de la popularité d’un site, car un webmaster / responsable SEO peut aisément, pour chaque URL, contrôler les liens et aller modifier les ancres de liens (attention toutefois à la sur-optimisation) sur lesquels il a la main.

Au final

Pour résumer, Bing Webmaster Tool possède de fortes similitudes avec son homologue de chez Google. En revanche, grâce à la volonté de se faire une place dans le domaine du SEO, Bing propose des outils très intéressants en termes de technique et popularité.
En revanche, il faut aussi considérer que trop de data tue la data. Si l’on agrège les données de Bing et Google, cela peut faire beaucoup de choses à analyser, et peut être très chronophage.

Mes conseils :

• Pour les annonceurs : il est utile d’installer systématiquement la console de Bing à condition de s’y connaitre un minimum en référencement et d’avoir du temps à y consacrer
• Pour les agences SEO : installer Bing Webmaster Tools uniquement sur les gros sites ou l’utiliser si la stratégie de référencement est déjà bien poussée, dans le but d’avoir de nouvelles données à optimiser.

Pour finir, un grand merci à Aymeric pour me laisser écrire sur son blog 😉 Je te rendrai la pareille dès que j’aurai le mien !

*Y'a pas de quoi, merci pour ta review exhaustive de Bing Webmasters Tools!

N'hésitez pas à suivre Nicᴏlas sur Twitter pour sa veille SEO: @Nicᴏ_Plantelin 😉

24 commentaires

  1. Bing est plus clair, fait de gros efforts, mais malheureusement n’attire pas les internautes. C’est dommage, car il est encore plus simple de se positionner sur Bing que sur Google.
    Bing drague les webmasters, cf l’outil pour désavouer les liens (qui ne sert à rien étant donné que Google est le seul à s’attaquer aux liens).

    • Je suis d’accord avec vous que bing drague les webmasters, et qu’il n’est pas très connu par les utilisateurs d’internet. Pour les personnes qui ne possèdent pas le très haut débit comme le câble ou la fibre optique, les recherches sur bing, se font bien plus rapidement que sur google qui à force de rajouter des options à son moteur de recherches, a créé une véritable usine à gaz ! Pour les utilisateurs à la campagne, la différence de vitesse est frappante. Bing risque fortement d’acquérir des parts de marché chez les provinciaux.

  2. Comme Aurélien, je pense que c’est un super outil et qu’ils ont réellement fait des efforts, mais bon, Bing a un tel retard dans le search français que je ne suis pas sur qu’il y ait un super intérêt à y passer du temps.

  3. C’est vrai que Bing possède un très gros retard. Après, en prenant en compte les données de Bing Webmaster Tool, on corrigera les éléments du site nécessitant une optimisation, ce qui ne peut être que bénéfique pour Google

  4. Ping : Les avantages de Bing WebmasterTools | SitinWeb : Agence Web | Scoop.it
  5. J’ai pensé exactement comme Quentin. On se sert des Bing Webmaster Tools mais on ne se sert pas de Bing comme moteur de recherche. Alors les BWT nous servent pour améliorer notre site sur … Google.

    • Je me sert de bing au quotidien et je le trouve plutot pas mal, je n’ai pas le principal de défaut de google sur ma petite connexion, c’est à dire des gels de 1 a 2s, voir parfois de lourds temps de chargement quand google s’amuse à mettre un jeu vidéo ou un gadget inutile en page d’index…

  6. Belle tentative de la part de Bing pour redorer son blason, mais cela ressemble un peu à un coup d’épée dans l’eau.
    En effet, ce ne sont pas les webmasters qui lui feront gagner des part de marché sur Google. Bing devrait plutôt mettre l’accent sur l’utilisateur lambda de son moteur.

  7. Le rapport SEO me fait penser à un mini SeoMOZ. Je trouve ça très bon esprit. Après, on sais ce que ça donne en terme de volume, c’est le plus gros point faible …

  8. C’est vraiment dommage que certains ne croient pas en cet outil, Bing a fait de gros efforts pour sortir une refonte importante de ses outils avec la mise en place de nouvelles fonctionnalités réellement intéressantes en tout cas plus qu’il n’y parait, et qui en font un vrai concurrent pour la firme de Mountain View.

  9. Merci de ce rappel, j’avais complètement oublié l’existence de cet outil!

  10. C’est vrai qu’aujourd’hui, on peut utiliser la console de Bing pour optimiser son site pour Google… Il faudrait en effet que Bing fasse beaucoup plus d’efforts auprès des utilisateurs s’ils veulent inverser la tendance, surtout en France où leur part de marché est… minable 🙂

  11. Bonjour Aymeric,

    Je trouve que Bing a été très malin de s’orienter vers un outil de type “Explorateur de liens”. D’ailleurs je l’utilise régulièrement et je vais certainement suspendre quelques abonnements sur certaines plateformes.

    amicalement

  12. Comme dit Nicolas, Bing sert à optimiser le référencement pour Google, c’est dommage que leurs outils servent davantage à la concurrence qu’à eux-mêmes.
    Ceci dit c’était un peu la même chose avec Yahoo avec son ancien Yahoo Site Explorer…
    L’éternel recommencement on dirait.

  13. Bonjour,

    Bravo pour cet article détaillé. Je trouve qu’il est clair et qu’il décrit vraiment les fonctionnalités de Bing.

    Certaines fonctionnalités ont l’air vraiment intéressantes, je pense que je vais aller regarder ça de plus près =)

    Bonne continuation !

  14. Merci pour cet article détaillé sur l’outil Webmaster de Bing. On peut se demander également les principales différences au Webmaster Tool de Google. Mais comme dit Nicolas si bien, les statistiques de Bing vont plus servir son concurrent que lui même.

    Vivement un chamboulement au niveau des moteurs de recherche pour un meilleur équilibre.

  15. Ping : Revue de presse SEO SEA et SMO de l’été 2012 | 1ère Position
  16. Pour l’avoir testé je trouve cet outil très bien, efficace et bien conçu
    Avis aux webmasters

  17. J’entends de plus en plus parler de cet outil sur le Web mais maintenant grâce à cet article je comprends mieux pourquoi, merci encore!

  18. Merci – Y’a pas de quoi (j’ai l’impression d’écrire un dialogue).
    Donc merci pour ce Bing bang qui donnerait envie de se détourner des outils de Google (si Google n’était pas maître du monde). Cela dit le simple fait que BWT permette de soumettre des URLs à indexer au lieu d’autoriser à les supprimer, c’est déjà remettre ce même monde à l’endroit… Bravo et merci, Ya pas de quoi (je sais).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *